Forum du référencement et de la création de sites Internet
Menu vertical avec tout le déployement autoriséMenu vertical avec accumulation progressive en remontantMenu vertical avec un seul niveauEliminer le menu vertical gauche!Eliminer les 2 menus verticaux!Eliminer le menu vertical droite!

Un nom génial, faut-il plonger sur l'Internic ? par Admin 10 décembre 2008
La situation est simple, vous trouvez un nom que vous supposer génial ou en tout cas extraordinairement utile, faut-il s'il est encore libre le réserver tout de suite dans les noms de domaine ayant les extensions les plus populaires ? Une chose est de toute manière certaine, il faut d'abord réfléchir quelques minutes aux différentes possibilités :
  • comme personne ne l'a réservé jusqu'à maintenant (à moins que vous soyez tombé par chance extrême sur un nom de domaine populaire qui aie été abandonné par ses premiers propriétaires, dans ce cas il peut y avoir urgence), il a résisté à une bonne dizaine d'années de tentatives de la part de centaines de millions de personnes, il y a donc de très bonnes chances que mis à part une précipitation de votre part, il résiste encore quelques heures à une appropriation officielle.
  • si vous commencez à publier vos concepts sur Internet, la situation est bien sûr toute différente et il se peut que quelqu'un cherche à exploiter la même idée pour son compte ou de manière spéculative vis à vis de vos activités. Remarquez, au moment ou j'écris ces lignes, j'ai en tête 3 acronymes très intéressants, et cette prose est l'occasion de réfléchir à la nécessité d'une réservation ou au bénéfice d'une procrastination de cette dernière.
  • que peut-il se passer si vous vous contentez de mentionner votre acronyme génial sur votre site Internet sans vous donner la peine de faire la réservation du nom de domaine apparenté et que quelqu'un le fait pour vous en pensant exploiter le même secteur d'activité ? Vous apparaîtrez probablement avec votre concurrent de manière plus ou moins consécutive sur la liste de résultats des moteurs de recherche avec deux petits détails piquants :
    1. les moteurs de recherches accordent une pondération supplémentaire (cela peut bien sûr être saboté en cas d'exagérations à la sauce spamdexing) quand les mots désirés apparaissent dans le nom de domaine lui même.
    2. les utilisateurs discriminent aussi en fonction du nom de domaine pour augmenter leurs chances de tomber directement à la bonne adresse. Conclusion vous êtes visionné en second plan si vous avez de la chance, et si votre concurrent à une présentation équivalente ou meilleure vous pouvez dire adieu à une grosse partie de votre audience! Une réaction pourrait consister à modifier l'acronyme ou rajouter quelque chose pour conserver le sujet principal au sein du nom de domaine malgré l'opération d'appropriation effectuée par la concurrence, le problème résultant vient du fait que le deuxième nom de domaine imaginé sera souvent moins bon que le premier (difficile d'avoir d'excellentes idées à la chaîne) et que cela va se voir, donnant ainsi une impression de duplicata à celui qui a pourtant eu l'idée originale!
  • que va-t-il se passer si vous réservez l'acronyme dans le domaine apparaissant comme le plus approprié (local pour une activité locale et international pour une activité internationale) et qu'un concurrent réserve le même acronyme avec une autre extension ? En cas de présentation équivalente, ce sera probablement une sorte de publicité générant plus d'attraction générale sur le sujet, mais votre nom de domaine étant mieux positionné pour votre zone il servira d'entonnoir pour l'attraction supplémentaire générée.
  • faut-il réserver un nom de domaine d'abord pour le pays vous concernant? Plutôt en .com, ou avec une autre extension? Faut-t-il prendre le même nom dans plusieurs extensions? Qu'en est-il par rapport à la libéralisation prochaine des extensions qui permettra l'apparition de millier d'extensions supplémentaires sur le marché? Ce dernier point a par contre le mérite d'éliminer la stratégie qui consiste à en prendre un maximum, vu que ce maximum devient beaucoup trop grand! Il convient donc de se concentrer sur l'extension qui convient le mieux à/aux l'activité/s visée/s, les possibilités sont évidemment trop nombreuses pour les prendre toutes en considération de manière globale.

Quelques conseils à appliquer selon le contexte :
  • Parlez-en avec des amis, ils auront certainement des réactions ou des idées qui vous apporteront des informations très utiles, il ne faut d'ailleurs pas oublier qu'un nom de domaine est d'abord un outils de communication s'adressant aux autres, la réaction des autres qui n'ont pas fait le cheminement intellectuel auquel vous vous êtes astreint et ont donc une vision différente est donc capitale, c'est en quelque sorte une anticipation de la réaction de votre publique virtuel !
  • Ne rien précipiter! Une meilleure idée sera peut-être mûre le lendemain
  • small is beautiful : si vous arrivez à obtenir le même résultat avec un seul nom de domaine à la place de trois, tout en vous assurant qu'il soit court et facilement mémorisé, c'est un avantage direct et un avantage pour le long terme, c'est à dire moins d'alias ou de noms séparés à gérer, des factures plus légères, une carte de visite plus aérée, etc. C'est d'ailleurs un des critères qui va provoquer une ruée sur les nouvelles extensions, la capacité de retrouver des noms courts et libres!
  • Diviser pour régner ou regrouper pour simplifier: en cas de vente d'un secteur de l'activité principale, le fait d'avoir des urls et des sites bien séparés peut s'avérer très utile et dans les autres cas le regroupement est probablement conseillé.
  • Economisez du temps : un ou plusieurs bon/s nom/s de domaine pour quelques acronymes ou noms composés intéressants peuvent être plus utiles à conserver en Jockers plutôt qu'a utiliser directement de manière indépendante ou même en simple alias parfois embrouillant pour les moteurs de recherche (supplément de travail technique). Il se passe donc qu'un nom de domaine à activer qu'au moment où la demande se fait sentir, par exemple si un concurrent axe sa publicité sur le même nom peut être une stratégie très payante évitant de faire 90% de travail inutile, et vous pourrez parler sans risque de votre acronyme sur votre site habituel sachant qu'une tentative d'appropriation par nom de domaine interposé peut être rapidement contrée en utilisant les noms de domaines que vous avez déjà réservés à cet effet.

 Poster un commentaire   

< Choix noms de domaine, un cas pratique par Référenceur 20 mai 2009
Votre narrateur (Admin ou Référenceur, c'est pareil mais ça met un peu de variété) avait pensé à deux noms intéressants pour baptiser le CMS et le forum d'ImaginaWeb, en fait QuelqueChose-cm5.ch et QuelqueChose-4um.ch et sauf erreur à l'heure de la première réflection il n'était pas possible de réserver un nom de domaine commençant par un chiffre! L'attente à payé, c'est maintenant possible et ça donne deux noms très court, c'est à dire :
  • cm5.ch : pour une approximation alphanumérique de CMS, qui est facile à retenir, courte et libre, ce qui est loin d'être évident pour un nom de domaine en 3 lettres.
  • 4um.ch : pour four-um = forum qui présente les même avantage que le nom de domaine précédent tout en incluant un air de familiarité évident du au même nombre de signe et à la même proportion alphanumérique.
Derniers Messages + :
14 décembre 2016 Solution pour Ecran Mat
Articles :
Imaginaweb ImaginaWeb.ch : spécialisé en création de site Internet, référencement, construction de CMS (content management system), et e-commerce. Situé à Lausanne, déplacements rapides dans toutes la zone environnante Aigle, Vevey, Montreux, Lausanne et environs : Pully, Renens, Prilly, Paudex, Lutry, Chavannes, Ecublens, Dorigny, St-Sulpice, Morges, puis Nyon, Genève, Yverdon-les-Bains et Neuchâtel.
Adresse Postale - - E-Mail
Tél. 00 41 (0)21 626 51 81